Environ 10 % des pertes de chaleur d’une maison ont lieu au niveau du rez-de-chaussée.

Si votre sol n’est pas déjà isolé, ce pourrait être une bonne manière de démarrer vos travaux dans le but de vous aider à réduire vos factures d’énergie.

Vous n’êtes pas sûr de connaître les bons matériaux, ou encore vous ne savez pas comment faire ? Lisez ce qui suit pour en savoir plus sur l’isolation des sols et sur les options possibles pour votre domicile, et n’hésitez pas à nous solliciter pour plus de précisions.

 

Avez-vous besoin d’isoler votre sol ?

Il ne sert à rien d’investir dans une isolation de sol coûteuse si vous n’en avez pas besoin, ou si elle ne convient pas à votre domicile, mais comment le savoir ?

Que vous ayez besoin ou non d’une isolation pour votre sol dépend de votre maison ou de votre appartement, et du type de plancher que votre bien possède.

Les vieilles maisons avec des  » planchers suspendus « , qui sont en fait au-dessus d’un vide, sont susceptibles de perdre plus de chaleur.

Les maisons à planchers solides (en béton), construites depuis les années 1930, ont moins de problèmes. L’isolation du sol en béton peut cependant être installée et consiste généralement en une couche d’isolation solide qui est placée directement sur le sol.

Les maisons modernes ont tendance à incorporer des dalles d’isolation en polystyrène à quelques centimètres sous la surface du plancher de béton, ce qui réduit efficacement ce type de perte de chaleur.

Quelle que soit votre domicile, il y a toujours des mesures que vous pouvez prendre pour isoler votre plancher.

 

Quelques façons d’isoler votre plancher

Protection contre les courants d’air : il suffit d’utiliser un produit d’étanchéité ou de calfeutrage pour combler les espaces entre les lames de plancher et entre les plinthes et le plancher.

Ajoutez une couche isolante sous votre tapis ou votre revêtement de sol ; essayez une sous-couche de panneau de fibres ou un panneau de mousse polyuréthane.

Un tapis : il ne résoudra pas tous vos problèmes, mais mettre un tapis sur des planches de plancher nues aidera à bloquer certains courants d’air et à garder vos orteils au chaud.

Isolation sous le plancher : si vous avez une trappe d’accès qui vous permet d’accéder au vide sous les planches, c’est un processus relativement facile.

Une chose dont il faut se rappeler, cependant, c’est le besoin de ventilation. Les vides sous les planches auront des grilles de ventilation et celles-ci ne devraient pas être obstruées, car sinon les planches pourraient devenir humides et commencer à pourrir.

 

Que faut-il isoler d’autre dans la maison ?

Bien que l’isolation des sols soit un excellent moyen d’économiser de l’argent, vous devriez également faire attention à d’autres endroits stratégiques au sein de votre bien.

 

L’isolation des greniers

Si votre propriété a un toit avec un grenier, l’isolation du grenier est la première chose à examiner, d’autant plus que l’on estime que 25 % de la chaleur de votre maison est perdue via le grenier.

Même si vous avez déjà de l’isolant installé dans votre grenier, il peut être utile de vérifier si vous avez installé les niveaux recommandés. La profondeur recommandée pour l’isolation se situe entre 250 et 270 mm.

Et même si l’isolation des combles est bon marché à l’achat et à l’installation, il est également possible de recevoir des subventions pour l’isolation de vos combles.

 

L’isolation des murs

Bien qu’elle soit beaucoup plus coûteuse à installer que l’isolation des greniers, l’isolation des murs pourrait vous faire économiser encore plus d’argent à long terme.

L’isolation des murs est généralement divisée en deux types, selon le type de maison que vous possédez. L’isolation des murs creux, qui convient généralement aux maisons construites après 1930, consiste à pomper de l’isolant dans l’espace entre les murs extérieurs et intérieurs. L’isolation des murs massifs, pour les maisons construites plus tôt, isole autour du mur extérieur lui-même.

Si votre maison a été construite plus récemment, il y a de bonnes chances que vous ayez déjà de l’isolant pour murs creux en place.

Le problème avec cette forme d’isolation est que vous aurez généralement besoin d’aide pour l’installer. Pour les murs creux, par exemple, il faut percer des trous dans le mur à travers lequel le matériau isolant est pompé.

Heureusement, il existe de nombreuses subventions et nos spécialistes sont là pour vous aider.

 

La protection contre les courants d’air

Si l’installation d’une bonne isolation semble être fastidieuse, il existe une solution rapide qui pourrait vous faire économiser de l’argent et de l’énergie.

La protection contre les courants d’air consiste à sécuriser les fissures et les espaces autour des zones typiques de perte de chaleur autour de la maison. En général, il s’agit d’œuvrer autour des fenêtres et des portes et de leurs cadres, mais vous devriez aussi vérifier s’il y a des courants d’air autour des boîtes aux lettres et des cheminées, par exemple.

Heureusement, c’est aussi un problème facile à résoudre. Les matériaux de protection contre les courants d’air, comme les bandes de protection, peuvent être placés autour des vantaux, ou vous pouvez utiliser du mastic d’étanchéité dans toutes les fissures superficielles.

Pour les grands espaces entre le bas de votre porte et le cadre, nous vous recommandons d’opter pour des brosses ou des grilles à charnières qui se fixent facilement. De même, les boîtes aux lettres peuvent être scellées.

Concernant les espaces plus grands comme les cheminées, vous aurez besoin de produits spécialisés. Soit un produit est gonflé et inséré dans le conduit de cheminée ou, mieux encore, si vous n’utilisez pas votre cheminée, vous pourrez simplement la faire boucher par le haut.