Comment choisir le meilleur système de chauffage pour votre maison ?

//Comment choisir le meilleur système de chauffage pour votre maison ?

Comment choisir le meilleur système de chauffage pour votre maison ?

Savoir quel système de chauffage installer dans votre nouvelle maison se résume à quelques facteurs clés, pour une efficacité énergétique et écologique maximale.

L’une des questions clés pour une personne souhaitant rénover sa maison est de savoir comment procéder pour concevoir le système de chauffage le plus efficace. L’installation d’un système de chauffage est un processus compliqué, il est donc préférable de laisser les aspects techniques à ceux qui sont qualifiés et de considérer les questions plus largement.

De manière élémentaire, il n’y a que trois choses à considérer :

  1. Isolation et étanchéité à l’air de la maison – ceci déterminera la quantité de chaleur dont la maison aura besoin, la question clé de l’efficacité énergétique.
  2. La source de chaleur – voulons-nous utiliser une chaudière (au gaz, au mazout ou à la biomasse), une pompe à chaleur et/ou l’énergie solaire ?
  3. Répartition de la chaleur – Avons-nous besoin d’un chauffage par le sol (HNF) ou de radiateurs ? En termes d’efficacité, l’HNF l’emporte, mais pas au point de le rendre indispensable.

Un quatrième facteur possible est de savoir s’il y a du gaz via le réseau. Le gaz est actuellement très bon marché, par rapport à d’autres combustibles, et le restera probablement pendant un certain temps au moins. Bien qu’il n’améliore pas l’efficience du chauffage, son faible coût qui doit être prise en considération. En outre, il y a d’autres questions dont nous devons être conscients.

 

Le besoin en chauffage pour chaque pièce

Il est nécessaire de calculer le besoin en apport calorifique pour chaque pièce. Ceci nous indiquera la taille du radiateur nécessaire ou la taille des tuyaux pour un système de chauffage par le sol. Il indiquera également les secteurs où des améliorations sont possibles si vous concevez un système pour un bâtiment existant.

Il existe un certain nombre de calculatrices disponibles en ligne mais il aborder la chose avec prudence. Ils prennent le moins d’informations possible et supposent des niveaux de construction et d’isolation standard. Ils fournissent un préalable utile, mais le calcul final doit être fait par un expert et les installateurs-chauffagistes en  systèmes de chauffage le feront probablement pour vous.

Méthodes de distribution de la chaleur

Chauffage par le sol ou radiateurs

La décision relève d’un choix personnel. Le chauffage par le sol coûte un peu plus cher à installer et les radiateurs un peu plus chers à faire fonctionner. Il s’agit plutôt d’une question de contrôle devant guider votre choix.

L’emplacement des radiateurs est un autre facteur à considérer. L’air chaud qui rencontre une surface froide (une fenêtre, par exemple) se refroidit et tombe – dans certains cas, au point où cela génère un courant d’air, c’est pourquoi les radiateurs sont généralement placés sous une fenêtre. Ce n’est pas un problème avec le chauffage par le sol – la montée de l’air chaud a tendance à annuler la chute de l’air refroidi. Pour les fenêtres qui descendent jusqu’au niveau du sol (portes à deux vantaux, par exemple), dans une pièce chauffée par des radiateurs, le problème existe toujours, mais il peut être résolu avec un chauffage à la base de la fenêtre.

Systèmes de contrôle

Le chauffage par le sol permet le contrôle par zone, de sorte que nous pouvons contrôler la température de chaque pièce, et à quel moment nous voulons que la pièce soit à cette température. Nous pouvons faire quelque chose de similaire avec les thermostats programmables des radiateurs, mais comme le thermostat est si près du radiateur, il est difficile de contrôler avec précision la température de toute la pièce. Le résultat est que nous avons tendance à chauffer la pièce plus longtemps et à une température plus élevée.

Compensation météorologique

Le temps change constamment, tout comme la charge thermique nécessaire pour réchauffer la maison. Un bon système de chauffage aura un compensateur par sonde météorologique pour faire face à cela. Le capteur enregistre la température extérieure réelle et ajuste la chaleur fournie à la maison.

Le problème peut être lié à l’emplacement du capteur. Il est généralement placé sur le mur extérieur le plus proche de la chaudière, mais il doit être placé sur un mur orienté vers le nord et à l’abri du vent dominant.

Gains de chaleur opportun et solaires

L’un des principaux enjeux de la conception d’un système de chauffage efficace est de savoir d’où vient la chaleur. La chaleur fournie par la chaudière se calcule facilement. Le calcul de l’incidence des faux-fuyants comme les grandes fenêtres orientées au sud, un poêle à bois ou autre, est beaucoup plus difficile à faire, mais peut avoir un impact élevé.

Nous savons qu’un poêle à bois va mettre beaucoup de chaleur dans la pièce quand il est utilisé, mais nous ne savons pas toujours quand et combien de temps il sera utilisé réellement. Le mieux que nous puissions faire est d’installer un système de contrôle qui coupera ou réduira la chaleur envoyée à cette pièce lorsque une autre source de chaleur est en action. Il est également possible d’utiliser un système mécanique de récupération de la chaleur pour évacuer l’excès de chaleur vers d’autres pièces.

Le gain de chaleur solaire est relativement facile à gérer, car il faut l’empêcher d’entrer dans la maison, en été, avec un auvent ou un brise soleil.

Eau chaude sanitaire

La proportion de la demande totale d’énergie utilisée à des fins sanitaires augmente régulièrement à mesure que la quantité d’isolant dans la maison augmente. Autrement dit, les grandes maisons peuvent avoir un grand impact, car les robinets des salles de bains peuvent être très éloignés de la source de chaleur, ce qui signifie que chaque fois que nous ouvrons le robinet, nous évacuons beaucoup d’eau froide et tiède en attendant d’avoir l’eau chaude désirée.

Il existe deux solutions à ce problème : un système de pompage continu où l’eau chaude circule autour du système et retourne au réservoir d’eau chaude. Nous obtenons immédiatement de l’eau chaude au robinet et l’eau chaude dans le conduit ne refroidit que légèrement avant qu’elle ne retourne au réservoir d’eau chauffée.

Une option, particulièrement adaptée aux maisons plus grandes, à trois ou quatre étages, consiste à mettre en place un deuxième tuyau posé parallèlement au tuyau d’alimentation d’eau chaude, relié au tuyau d’alimentation à son point le plus haut et de retour au ballon d’eau chaude. Lorsque le robinet est ouvert, de l’eau chaude est fournie et lorsqu’il est fermé, la gravité prend le relais et ramène l’eau chaude dans la conduite de retour vers le réservoir. Le fait est qu’un système de chauffage efficace ne se limite pas au chauffage des locaux. L’eau chaude a aussi besoin d’énergie.

Source de chaleur

La grande question, et le point de départ général, est de savoir s’il faut utiliser une chaudière ou une thermopompe. En passant, une maison entièrement chauffée à l’énergie solaire est possible, et se répand doucement, mais c’est encore assez spécialisé et pas pour les plus timorés. Cela dit, l’énergie solaire doit être incluse dans presque toutes les nouvelles constructions écolos.

Le choix de la source de chaleur sera influencé par tout ce qui s’est passé auparavant. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse, mais le fait de suivre tel ou tel processus mènera à la bonne décision pour ce projet. Il y a des contraintes qui peuvent exclure des options :

  • Si le gaz de ville n’est pas facilement disponible, le coût de pose d’une canalisation peut être prohibitif.
  • Le prix extrêmement volatil du mazout de chauffage domestique
  • Un espace de jardin insuffisant exclurait une thermopompe géothermique.
  • Le travail nécessaire pour une chaudière à biomasse peut s’avérer impraticable.

Il arrive souvent qu’une fois que nous avons établi ce qui est nécessaire et éliminé les options qui ne peuvent être utilisées, la bonne réponse se présente d’elle même.

En conclusion : les principales questions de conception pour l’utilisateur

  • Effectuez un calcul détaillé et précis du besoin en chaleur.
  • Décidez de la répartition du chauffage en fonction des besoins ; s’il s’agit d’un radiateur, réfléchissez soigneusement à son emplacement.
  • Assurez-vous que les gains de chaleur possibles sont correctement calculés et inclus dans la conception.
  • Tenez compte de la position du réservoir d’eau chaude et des robinets d’eau chaude.
  • Les grandes maisons conviennent peut-être mieux à une chaudière à biomasse, mais en termes d’efficacité, la question est la suivante : peut-on utiliser une thermopompe ? Y a-t-il suffisamment de sol pour une thermopompe géothermique ou la maison est-elle mieux adaptée à une thermopompe à air ?
  • Et enfin, où placer les panneaux solaires thermiques ?
2018-11-21T00:53:30+00:00Rénovation|